Une campagne de recrutement de volontaires du service civique vient d’être lancée sur la toile. Près de 30 000 jeunes sont attendus d’ici à fin 2013 dans l’un des 4 500 organismes agréés pour les accueillir. Retour sur quelques points essentiels de cette démarche d’engagement volontaire ouverte aux jeunes de 16 à 25 ans.

  • Qu’est-ce que le service civique ?

C’est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme. Le service civique peut être effectué auprès d’associations, d’établissements publics ou de collectivités territoriales. En France ou à l’étranger, le volontaire sera en charge d’une mission d’au moins 24 heures par semaine et ce, sur une période de 6 à 12 mois. Cet engagement est indemnisé à hauteur de 573 euros par mois.
Neuf grands domaines sont concernés : la culture et les loisirs, le développement international et l’action humanitaire, l’éducation pour tous, l’environnement, l’intervention d’urgence en cas de crise, la mémoire et la citoyenneté, la santé, la solidarité et enfin le sport.

  • Quelles sont les conditions pour pouvoir s’engager ?

Pour être volontaire, il faut avoir entre 16 et 25 ans et posséder la nationalité française, celle d’un Etat membre de l’Union européenne ou de l’espace économique européen, ou justifier d’un séjour régulier en France depuis plus d’un an.
Les conditions d’engagement des jeunes entre 16 et 18 ans sont aménagées. Les missions doivent être adaptées à leur âge et une autorisation parentale est nécessaire.
Les jeunes en situation de handicap peuvent faire un service civique. L’indemnité de service civique est entièrement cumulable avec l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

  • Comment s’engager ?

Il suffit de se rendre sur le site dédié et de créer un compte profil sur le site du service civique. La plateforme offre la possibilité de postuler directement auprès des organismes.

Par ailleurs, une orientation personnalisée est possible, les Missions locales et les Points d’Accueil et d’Information pour la Jeunesse sont à la disposition des jeunes pour tout renseignement.

 

 

  • Quelques informations pratiques

• Une indemnité de 467,34 euros net par mois est directement versée au volontaire par l’État, quelle que soit la durée hebdomadaire de la mission.
• L’organisme d’accueil verse aussi au volontaire une prestation en nature ou en espèce d’un montant de 106,31 euros, correspondant à la prise en charge des frais d’alimentation ou de transports.
• Les jeunes, bénéficiaires ou appartenant à un foyer bénéficiaire du revenu de solidarité active (RSA), ou titulaires d’une bourse de l’enseignement supérieur au titre du 5e échelon ou au-delà, bénéficient d’une majoration d’indemnité de 106,38 euros par mois.
• Le bénéfice de l’aide au logement est conservé pendant le service civique.
• Les volontaires en service civique bénéficient d’une protection sociale intégrale.
• Un accompagnement pour faciliter le déroulement de la mission est proposé. Il s’agit d’une phase de préparation et d’accompagnement dans la réalisation de la mission, d’une formation civique et citoyenne et d’un appui à la réflexion sur le projet d’avenir.

 

 

source : www.gouvernement.fr