La structure associative offre un pacte social unique et atypique. Mais si elle est tant aimée et plébiscitée par les français, elle doit constamment jongler entre bénévolat et salariat. Or ce partenariat est loin d’être simple. Maître Amblard nous livre les secrets de cette chimère à deux tête.

Interviewé par la Revue Echanges sur le « pacte social associatif », Maître Colas Amblard analyse les difficultés à gérer une association, notamment pour ce qui concerne l’interaction entre le bénévolat et la salariat.

Pour lire la suite de l’interview à Me AMBLARD, cliquer ici

En savoir plus :




Documents Joints:

E287-dos-p50-51