Dialoguer avec les supporters et lutter contre le hooliganisme dans les stades : tels sont les objectifs de la loi publiée au Journal officiel du 11 mai 2016.

Cette loi prévoit en effet de créer une instance nationale du « supportérisme » afin notamment de contribuer au dialogue entre les supporters et les autres acteurs du sport. Il doit également être mis en place, dans chaque club professionnel, une ou plusieurs personnes référentes chargées des relations avec leurs supporters (après avis des associations de supporters agréées par le ministre chargé des sports).

En matière de lutte contre les violences dans les stades, la loi donne la possibilité aux clubs  :

  • de refuser ou d’annuler la vente de billets ou l’accès aux manifestations sportives à certains spectateurs « aux fins de contribuer à la sécurité des manifestations sportives » ;
  • de mettre en place un fichier informatique concernant ces spectateurs.

La loi allonge par ailleurs la durée d’interdiction administrative de stade de 12 à 24 mois et, en cas de récidive, de 24 à 36 mois.

Des décrets d’application doivent néanmoins encore préciser le contenu de certaines de ces mesures.

source : https://www.service-public.fr