Question publiée au JO le 22/11/2011 page 12188 : M. Christian Eckert attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la cohésion sociale sur le bénévolat. En 2010, 32 % des Français de plus de 18 ans étaient engagés dans une activité bénévole dans le domaine sportif, humanitaire, économique, écologique, culturel ou social. Ce nombre, qui ne cesse de croître depuis vingt ans, place la France dans la moyenne européenne. En faisant de l’année 2011 l’année du bénévolat et du volontariat, l’Union européenne visait précisément à encourager l’engagement des citoyens, mais aussi à favoriser l’intégration professionnelle des jeunes. Toutefois, le bénévolat est confronté aux défis de la montée de l’individualisme et du vieillissement de la population, qui tendent à modifier les besoins des bénévoles comme des bénéficiaires de leurs actions. C’est la raison pour laquelle il conviendrait d’encourager le bénévolat par des actions plus ciblées, notamment auprès des jeunes retraités. En effet, alors que les jeunes retraités sont de plus en plus nombreux il serait judicieux de les intéresser au bénévolat. Pour ce faire, le centre d’analyse stratégique propose de mettre en place des ateliers d’information et de sensibilisation pour les jeunes retraités lors de la liquidation de leurs droits à la retraite. Il lui demande quelle est sa position sur cette proposition et si le Gouvernement envisage de proposer des mesures allant dans ce sens.

Réponse publiée au JO le 14/02/2012 page 1343 : Des initiatives de sensibilisation au bénévolat sont prises, notamment vis-à-vis des jeunes retraités.

Des séances de sensibilisation destinées spécifiquement à des salariés proches de la retraite sont organisées par certaines entreprises, en partenariat avec des associations. D’autres initiatives visent la mise en place d’un temps d’information sur le bénévolat dans les sessions de préparation à la retraite organisées par des caisses et mutuelles de retraites avec des associations partenaires.

Plusieurs travaux sur le sujet mettent en exergue le lien entre participations bénévoles consécutives à la cessation de l’activité professionnelle et engagements bénévoles anciens, les seniors ne commençant que rarement à s’engager bénévolement au moment de la retraite.

En retour, la préparation de leur investissement dans la vie associative constitue un moyen pour ces futurs retraités de continuer à exploiter et de faire profiter de leurs compétences d’autres générations et la collectivité. La grande majorité des seniors exprime ainsi le besoin d’avoir une ou des activités socialement reconnues.

Il paraît donc important de promouvoir l’engagement en amont de la cessation de l’activité professionnelle. Dans cette perspective, les actions de bénévolat de compétences et de mécénat de compétences organisées par de nombreuses entreprises constituent une précieuse sensibilisation des actifs à l’engagement. Celles-ci bénéficient dans ce cadre d’une réduction d’impôt au titre du don de temps de leurs salariés mis à disposition d’une association.

Plusieurs initiatives ont également été prises pour promouvoir l’engagement de cette tranche de la population.

Au niveau européen, le programme Grundtvig encourage ainsi l’engagement spécifiquement des plus de 50 ans à travers une expérience de mobilité européenne.

Par ailleurs, le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative s’est largement impliqué dans l’organisation du carrefour des bénévoles lors de l’évènement « Tour de l’année européenne du bénévolat et du volontariat » du 14 au 20 avril 2011. Il a permis d’informer et de conseiller les retraités sur les missions de bénévolat par une inter-médiation appropriée à cette tranche d’âge. A cette occasion, des structures comme France Bénévolat, Espace Bénévolat et la Fondation du Bénévolat ont pu aider notamment les seniors à trouver une mission de bénévolat qui leur corresponde.

Pour faciliter et encourager la prise de responsabilités des seniors, qui assument plus souvent des fonctions de dirigeants associatifs, une information est mise à leur disposition dans le Guide des dirigeants associatifs actualisé chaque année par le ministère et disponible sur le site www.associations.gouv.fr.

Enfin, l’année européenne 2012 du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle constituera une occasion supplémentaire d’encourager l’engagement des seniors.

En savoir plus :




Documents Joints:

Guide du bénévolat 2011
Plan d'intervention