Le mouvement coopératif s’engage dans les services à la personne dans le but de « faire converger des actions et des outils d’information, de formation, d’accompagnement, de financement, afin d’augmenter les démarches entrepreneuriales coopératives et générer des emplois qualifiés et durables ».

Jean-Louis Borloo, ministre de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement a signé le 24 juillet une convention cadre pour le développement de coopératives de services à la personne avec :

  • Patrick Lenancker, président de la Confédération générale des Scop
  • Jean-Claude Detilleux, président du Crédit Coopératif, banque de l’économie sociale
  • Laurent Hénart, Président de l’Agence nationale des services à la personne.

Le mouvement coopératif, acteur majeur de l’économie sociale et solidaire, aujourd’hui absent des services à la personne s’engage à développer des coopératives de services à la personne et à favoriser la création et la professionnalisation d’emplois stables et qualifiés dans cette filière. Fort de leur savoir faire et de leur développement sur les services aux entreprises, notamment dans l’informatique ou le transport, les coopératives souhaitent faire valoir leurs atouts en matière de services aux particuliers.




Les Notes:

NULL