Pour une politique ambitieuse et transversale d’éducation populaire, le Cnajep organisait jeudi 26 septembre 2013 à Paris une rencontre afin de présenter, de mettre en débat et d’approfondir ses réflexions et ses pistes de proposition. Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative était invitée à conclure cette journée.

Si l’éducation populaire s’inscrit dans une longue histoire et dans un riche héritage, sa force et son intérêt tiennent d’abord dans sa capacité à répondre aux enjeux de son temps. Aujourd’hui comme hier, l’éducation populaire, face aux mutations de la société, construit des alternatives éducatives, culturelles, sociales, économiques et citoyennes.

L’action des millions de bénévoles, volontaires et professionnels engagés dans les associations de jeunesse et d’éducation populaire illustre chaque jour la vitalité, l’actualité et l’utilité des pratiques de l’éducation populaire, de ses démarches et de son projet. Un projet d’émancipation individuelle et collective. Un projet de transformation sociale. Un projet qui vise à révéler et à renforcer la capacité de chacun à comprendre et à agir sur le monde.

L’éducation populaire, ce sont 500 000 associations, 20 millions de personnes concernées par leurs actions, 6 millions de bénévoles et près de 680 000 salariés qui constituent la diversité, la vivacité, l’inventivité et la modernité de ce secteur.

Fort de cette conviction, le Cnajep conduit depuis plusieurs mois un travail collectif qui a donné lieu à la production d’une première contribution présentée et mise en débat. 

 

 

source : www.associations.gouv.fr




Documents Joints:

Discours de la Ministre