Avec un budget cumulé de l’ordre de 59 milliards d’euros, un volume d’emploi de 1 050 000 emplois en équivalents temps plein, auxquels s’ajoute le travail de près de 14 millions de bénévoles qui réalisent ensemble un volume de travail de l’ordre de 935 000 emplois en équivalents temps plein, le poids dans l’économie et dans la société française des quelque 1 100 000 structures qui composent le secteur associatif apparaît considérable. L’analyse des évolutions intervenues dans les dernières années montre que ce secteur poursuit sa croissance : le budget cumulé du secteur associatif a crû en 6 ans à un rythme annuel moyen de 2,5 %, plus rapide que celui du PIB durant la même période. Les deux évolutions les plus remarquables sont la croissance importante du volume de travail bénévole, qui a augmenté à un rythme annuel moyen de 5 % et la restructuration des financements publics qui a été caractérisée par une baisse des financements de l’Etat et une augmentation rapide des financements des Conseils généraux.

Rapport réalisé et présenté par Viviane TCHERNONOG lors du dernier colloque de l’ADDES en novembre 2007.

Viviane TCHERNONOG est chercheur au CNRS et développe des recherches portant sur l’analyse socio-économique des associations au sein de l’équipe Matisse du Centre d’Economie de la Sorbonne, unité mixte du CNRS et de l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle a rejoint l’ADDES en 1990 et elle est aujourd’hui membre de son conseil scientifique et de son conseil d’administration. Ses études de cadrage du monde associatif s’appuient sur des programmes d’enquêtes périodiques conduites auprès des associations. Le document présenté ici est un résumé des principaux résultats tirés d’une enquête conduite en 2005 et 2006 auprès des associations.

Le rapport intégral est publié aux éditions Juris Associations – Dalloz : le paysage associatif français

En savoir plus :

Publication ADDES « Les associations en France Poids, profils et évolutions », nov. 2007 : Voir en ligne




Les Notes:

NULL