Au cours de la séance plénière du 2 juillet 2019, le Haut Conseil à la vie associative a adopté un rapport relatif à « l’engagement associatif ouvert à tous ».

Constatant que les données statistiques années après années confirment que le taux d’engagement connaît certaines disparités selon les catégories socio-professionnelles, le HCVA a souhaité identifier les défis à relever et a formulé quelques propositions pour que le bénévolat, source de richesse, puisse être ouvert à tous ceux qui le souhaitent.

 

L’engagement bénévole associatif participe au développement d’une société, plus solidaire et fraternelle, attachée à servir l’intérêt général et le bien commun, et favorise, l’expression d’une conscience citoyenne attentive à la construction d’un «vivre ensemble» respectueux de sa diversité. L’engagement associatif bénévole est un exercice de citoyenneté et un levier d’inclusion sociale. Les nombreuses études et indicateurs qui mesurent régulièrement la vie associative, témoignent d’une évolution positive de l’engagement bénévole. Pour autant, force est de constater que le taux d’’engagement a toujours accusé une certaine disparité, selon les catégories socio – économiques, les populations aux revenus plus modestes, présentant un taux d’engagement associatif inférieur à ceux qui ressortent dans les classes sociales plus aisées. Ainsi, les populations les plus fragilisées, ne bénéficient que trop faiblement d’un environnement associatif qui serait susceptible de restaurer confiance, volontarisme, estime de soi, et compétences. Cet état de fait, a conduit le HCVA à s’autosaisir conformément à l’une de ses missions «Proposer toutes mesures utiles au développement, de la vie associative» avec l’objectif de mieux appréhender au sein des catégories socio-économiques les plus fragiles, les dynamiques de l’engagement, les freins contrariant sa mise en œuvre, comme les bonnes pratiques associatives susceptibles de le développer. Le HCVA a souhaité limiter son champ d’investigation aux populations décrites ci-dessus, étant précisé que la dynamique de l’engagement concerne aussi d’autres populations, jeunes, ruraux, retraités etc. qui ont déjà ou feront l’objet d’études spécifiques. Il ne s’agit pas de dire «tout le monde doit être bénévole» mais tous ceux qui le souhaitent devraient pouvoir l’être.

 

Consulter le Rapport dans son integralité

 

 

source : https://www.associations.gouv.fr




Documents Joints:

rapport_du_hcva_-_engagement_pour_tous-adopte_pleniere_02072019

Tous les articles “Associations”