Le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports a présenté une communication relative au service civique.

Le développement du service civique est une priorité de la politique du Gouvernement en direction des jeunes. L’objectif est désormais connu : permettre  à tout jeune en faisant la demande de s’engager en service civique. Dès la fin de cette année, ils seront 70 000 à pouvoir le faire. 
 
Pour atteindre cet objectif, plusieurs actions ont été conduites et seront poursuivies :
 

  • la communication : une campagne mobilisatrice à destination des jeunes a d’ores et déjà porté ses fruits. Les jeunes ont été 2,5 fois plus nombreux à s’inscrire sur le site de l’Agence du service civique en juin 2015 par rapport à juin 2014. Les efforts de communication seront renforcés d’ici la fin de l’année pour que se concrétise leur désir d’engagement ; 

 

  • la création de missions en quantité suffisante : 56 000 nouvelles missions doivent pouvoir être offertes d’ici la fin de l’année. Au 28 juillet, 41 048 postes ont déjà été attribués par l’Agence du service civique pour l’année 2015, soit près de 60 % de l’objectif de l’année ; 

 

  • l’élargissement du spectre des organismes d’accueil (aujourd’hui, 87 % des volontaires sont accueillis au sein d’associations). La mobilisation des ministères progresse sous l’impulsion du ministère de la ville, de la jeunesse et des sports. Trois grands programmes ont déjà été lancés dans les domaines de l’écologie, de la culture et de l’intérieur. Deux seront signés d’ici la fin du mois d’octobre s’agissant de l’éducation nationale et des sports. Tous les autres ministères sont encouragés à rejoindre le mouvement. Par ailleurs, les collectivités locales et les grands opérateurs publics se mobilisent. Pôle Emploi s’est par exemple engagé à accueillir 2 000 volontaires rapidement. Le Centre national de la fonction publique territoriale organisera des rendez-vous territoriaux pour informer les collectivités sur le dispositif ; 

 

  • l’aménagement du dispositif, afin que le service civique soit ouvert aux jeunes en situation de handicap. Ils peuvent désormais y accéder jusqu’à 30 ans (et non plus 25 ans). Leurs organismes d’accueil, publics comme privés, peuvent se voir financer tout ou partie de l’adaptation de leur poste de travail grâce à un soutien de l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH) et du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP).

 

Pour réussir la montée en charge annoncée du dispositif, la mobilisation de tous (ministres ; administrations centrales et déconcentrées ; partenaires) est nécessaire. Chaque ministère doit en particulier communiquer sur les missions disponibles dans son secteur.

Avec la réserve citoyenne, qui verra le jour d’ici peu, et le dispositif  « La France s’engage », qui a déjà récompensé 45 projets innovants au service de l’intérêt général, le service civique participe de l’émergence d’une société de l’engagement.

 

 

Compte rendu du Conseil des ministres du 9 septembre 2015

source : http://www.gouvernement.fr




Les Notes: