L’utilisation d’internet par les associations pour la recherche de dons : les données disponibles.

Le tableau de bord du commerce électronique réalisé par le Service des études et des statistiques industrielles (Dayan et Heitzmann, 2006) collecte et analyse de nombreuses études françaises et internationales sur la diffusion des technologies de l’information auprès des particuliers. Il caractérise la croissance qualifiée d’exponentielle d’internet illustrée par les données suivantes :

  • 15 % de la population mondiale a accès à internet
  • Plus d’un Français sur deux est internaute
  • Plus des trois quarts des ménages français ayant accès à internet à domicile disposent d’une connexion à haut débit
  • Les pratiques les plus répandues sur internet sont :

* Recherche d’informations : 78 %

* Messagerie électronique : 73 %

* Recherche documentaire : 70 %

  • Environ 40 % des internautes français déclarent avoir réalisé des achats par internet au cours des 12 derniers mois.

L’utilisation d’internet n’est pas réservée aux entreprises privées commerciales. En effet, depuis le début des années 2000, de plus en plus d’associations considèrent internet comme un outil marketing et de communication leur permettant de promouvoir leur cause auprès du grand public et de susciter des dons.

Aux Etats-Unis, le total des dons effectués en ligne serait passé de 550 millions de dollars en 2001 à plus de 4,5 milliards en 2005 selon la fondation ePhilanthropy (www.ephilanthropy.org). La seule estimation française disponible est celle de l’Union nationale des organismes faisant appel à la générosité du public (UNOGEP).

La seule estimation française disponible est celle de l’Union nationale des organismes faisant appel aux générosités (dit France générosités). Ce syndicat professionnel rassemblant une soixantaine d’associations et de fondations a réalisé une étude auprès de 23 ONG parmi les plus importantes présentes en France. Celles-ci auraient collecté en ligne environ 3,3 millions d’euros en 2006 soit de l’ordre de 1 % du total des 342 millions d’euros de dons recueillis (1).

Un Français sur dix a donné pour la première fois à l’occasion de la catastrophe du Tsunami. De nombreuses associations ou fondations (comme la Fondation de France) avaient su mobiliser autour de ce drame largement médiatisé. Le taux de donateurs en ligne était alors monté à 2,3 % et même à 4,4 % sur la tranche d’âge 25-34 ans (Cerphi, 2005).

François MAYAUX

En savoir plus :

Références bibliographiques :

  • Benett R., 2005, Implementation Processes ans Performance Levels of Charity Internet fundraising Systems, Journal of marketing Channels, vol. 12, n° 3, p. 53
  • CERPHI (Centre d’etude et de Recherche sur la Philanthropie) 2006, Les jeunes etl’e-solidarité : perspectives pour le secteur associatif (téléchargeable sur http://www.cerphi.org)
  • Dayan M., heitzmann R., 2006, Tableau de bord du commerce électronique, Mission pour l’économie numérique, Ministère Délégué à l’industrie, Service des études et des statistiques industrielles (SESSI), mars
  • Haddad L., 2000, Du marketing guerrier au marketing social : un retour aux sources pour les associations de solidarité, Décisions Marketing, 20, 67-74
  • Malet J., 2006, La générosité des Français, Centre d’etude et de Recherche sur la Philanthropie (CERPHI), novembre, (téléchargeable sur http://www.cerphi.org)
  • Opinion way, 2006, Les 15-24 ans, génération e-solidaire, sondage réalisé pour le compte de MSN et TBWA/Corporate (téléchargeable sur http://www.opinion-way.com)
  • Rieunier S., Boulbry G., Chédotal C., Comment faire face à la maturité du marché de la collecte de fonds pour une association de solidarité ? Rajeunir la cible et/ou changer de méthode de collecte ? Actes du XXIe Congrès de l’Association Française du Marketing, Nancy, 18-20 mai



Les Notes:

[1] Rappelons que, selon les estimations les plus crédibles, ce sont plus de 2, 5 milliards d’euros qui auraient été donnés en France par des particuliers en 2005 (Malet, 2006)

[2] D’où, d’ailleurs, l’intérêt actuel croissant des ONG pour le street marketing

[3] Voir Rieunier et al., 2005 ; Haddad, 2000

Tous les articles “Associations”