Karim Mahmoud-Vintam, fondateur et délégué général du mouvement civique Les Cités d’Or, revient sur les causes du malaise français et appelle à une véritable révolution à travers une série de propositions très concrètes.

« J’aurai bientôt 40 ans et comme des millions de Français, je ne me reconnais dans aucune offre politique existante. Tunisien et Breton par mon père, Guadeloupéen en Anglais par ma mère, je suis à l’image de cette France nouvelle, plurielle dans ses filiations et ses aspirations, et orpheline d’un horizon de sens et d’action commun. Depuis Sciences Po où j’avais pour camarades de promotion Emmanuel Macron, Najat Belkacem ou encore Rama Yade, j’ai eu la chance d’exercer des fonctions qui m’ont offert un poste d’observation privilégié sur le pouvoir : comme conseiller du Président du Grand Lyon ; comme secrétaire général de l’ONG franco-américaine Bridge Initiative International (qui a réalisé le 1er duplex entre Davos et Porto Alegre en 2001) ; comme conseiller du Président de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture). Après avoir également enseigné la géopolitique et l’histoire des idées politiques à Sciences Po et à l’Institut Catholique de Paris, j’ai fait le choix d’investir mon énergie dans un mouvement d’éducation populaire que j’ai cofondé en 2007 : Les Cités d’Or. J’y travaille aujourd’hui aux côtés de personnes, jeunes et moins jeunes, avec lesquelles nous explorons les « compétences humaines et civiques fondamentales » dont tout individu a aujourd’hui besoin pour être pleinement acteur de sa vie et de la société. »

Karim Mahmoud-Vintam

Pour commander « La France est morte, vive la France »  en version papier.

 

En savoir plus :

Souscription pour La France est morte, vive la France, de Karim Mahmoud-Vintam

Karim MAHMOUD-VINTAM : interview pour l’INSTITUT ISBL

www.lescitesdor.fr

L’athanor – La Maison des Cités d’Or




Documents Joints: