« Plan stratégique », une expression qui pourrait faire fuir et pourtant derrière ces deux mots se construit l’avenir de votre association. La « stratégie », c’est simplement l’expression de votre ambition à moyen-long terme et le « plan » n’est autre que le chemin pour y parvenir.

 

Alors, comment construire un plan stratégique ?

Pour définir le chemin, il est nécessaire de bien connaître et de comprendre : le point de départ, le point d’arrivée, l’environnement ainsi que les moyens à disposition.

Il est donc important de débuter la réflexion stratégique par un état des lieux de la situation de l’organisme, d’identifier les forces et faiblesses ainsi que les opportunités et les initiatives d’innovation qui se présentent à votre structure. Dans ce travail de réflexion et d’analyse, il est nécessaire de repérer et d’impliquer toutes les parties prenantes pour prendre en compte leur regard et leurs attentes lors de l’élaboration du plan.

Il est fondamental que l’ensemble des dirigeants participent à la description de ce « présent partagé » pour qu’ils s’approprient ce constat qui va devenir le socle de la réflexion à engager sur le « futur souhaité ».

Formuler le futur souhaité (le point d’arrivée) demande aux dirigeants d’échanger et de s’accorder sur la cible que l’organisme souhaite atteindre dans les 3 à 5 ans à venir. Où souhaitez-vous, de manière réaliste, conduire votre association ?

Puis, une fois ce futur souhaité défini et approuvé, il reste à préciser le chemin qu’il faut parcourir pour l’atteindre.

Il s’agit des trois ou quatre objectifs majeurs retenus collectivement dits « axes stratégiques ». A ces axes, on « accroche » les projets (avec ressources humaines et financières nécessaires, et échéancier) qui permettent d’avancer concrètement sur le chemin ainsi défini.

Pour se donner les meilleures chances de réussir la construction de son plan stratégique, l’association doit mettre en place l’organisation adéquate : en s’appuyant sur un chef de projet, dont la lettre de mission est claire, en réalisant des points d’étape réguliers, et en s’assurant de la validation des décisions.

L’institut IDEAS s’assure, lors des missions d’accompagnement au Label IDEAS, que ces facteurs clés de réussite sont bien compris par l’association.

 

Que va vous apporter la construction de ce « plan stratégique » ?

– un moment de pause pour réfléchir à l’avenir de votre structure

– un travail de cohésion d’équipe grâce au partage des visions d’aujourd’hui et de demain

– un document à commenter avec les bénévoles, les bénéficiaires, à présenter aux partenaires, aux mécènes, aux institutions

Mais avant tout, ce « plan stratégique », construit par les membres de l’organisme, validé par le conseil d’administration, présenté aux parties prenantes de l’association, va permettre de faire progresser de façon coordonnée les projets stratégiques avec beaucoup plus de force car tous seront convaincus de partager les mêmes ambitions.

Il sera une référence partagée par tous, sur laquelle s’appuyer en cas de difficulté rencontrée par l’association.

IDEAS rappelle que le suivi de la mise en œuvre de ce plan se fait régulièrement (au minimum annuellement). Il s’agit de vérifier son avancement et si nécessaire de l’adapter aux événements survenus pendant la période précédente.

Pour conclure, soulignons qu’il ne s’agit pas de figer les ambitions de l’association dans un cadre fermé mais bien de l’inscrire dans une dynamique vertueuse en lien avec son environnement.

 

 

Sylvie Chandeson, Conseillère bénévole IDEAS