Joseph Blatter, le président de la Fédération internationale de football (Fifa), s’est dit opposé à l’introduction en bourse des clubs, y voyant un risque avec le recours au dopage pour « gagner à tout prix », dimanche sur TF1.

« Je ne trouve pas ça bien (l’introduction en bourse), a lancé le dirigeant suisse dans l’émission Téléfoot. Le football, ce n’est pas la bourse, le football est un jeu de notre société ».

Selon lui, encore, « pour garder les actions, il faut que l’équipe gagne », a expliqué M. Blatter. « Si l’équipe perd, c’est comme dans le commerce : si vous avez des mauvais résultats, à ce moment-là il faudrait donner, comme les sociétés cotées en bourse, tous les trois mois, les résultats économiques. Et puis au bout d’un moment, ça descend, alors qu’est-ce que vous faites ? Si vous devez gagner à tout prix, vous utilisez des agents interdits pour gagner, et je parle là très sincèrement du dopage ».

Source : AFP

En savoir plus :

EDITO ISBL Consultants septembre 2006 : « Il faut sauver le soldat Lamour : la fin de l’exception sportive française ? »