Le ministère du Logement lance lundi une campagne d’information pour développer le programme Solibail, par lequel des associations signent des baux avec des propriétaires pour loger des familles démunies, afin de réduire le recours aux nuitées hôtelières.

«Solibail, un dispositif garanti par l’État, qui vous sécurise»: la campagne vise à convaincre les propriétaires de louer leurs logements à une association agréée, afin qu’elle y loge des familles à revenus modestes. L’association prend en charge les démarches administratives et garantit le paiement des loyers, tandis que le propriétaire peut bénéficier d’avantages fiscaux.

Il s’agit de «mettre fin à l’augmentation constante de l’hébergement d’urgence à l’hôtel» et d’offrir «aux familles des solutions plus dignes et mieux adaptées à leurs besoins», selon un communiqué du ministère du Logement. Solibail existe dans neuf régions. Plus de 10.000 personnes ont déjà bénéficié du dispositif Solibail en Ile-de-France, selon le ministère.

 

Un dispositif moins coûteux que le recours aux nuitées hôtelières

Cette solution est notamment moins coûteuse que le recours aux nuitées hôtelières (6,65 euros par jour en moyenne, contre 17,08 euros pour une nuit d’hôtel). De nombreuses familles sans abri sont hébergées chaque soir dans les hôtels, dans des conditions coûteuses et parfois peu adaptées, selon le gouvernement.

Près de 40.000 nuitées hôtelières ont été recensées dans toute la France en 2014.

Pour les remplacer, la ministre du Logement Sylvia Pinel a mis en place un plan qui prévoit notamment, d’ici 2017, de créer 13.000 places dans des dispositifs alternatifs: 9.000 places en intermédiation locative (avec des dispositifs comme Solibail), 1.500 places en pensions de familles ou maisons-relais et 2.500 places d’hébergement dans des centres dévolus aux familles ou dans des logements sociaux vacants.

 

source AFP