Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, s’est vu remettre, lundi 1er juin, le premier rapport du Haut Conseil à la Vie Associative (HCVA) sur le paysage associatif des années 2012-2014.

La France est riche de sa vie associative. Sur tout son territoire, ce sont 1,3 millions d’associations et 16 millions de bénévoles qui mobilisent des énergies, répondent à des besoins nouveaux et véhiculent l’apprentissage de la citoyenneté et du vivre ensemble. Le paysage associatif évolue constamment. Les formes et les motivations du bénévolat changent, le poids des associations dans la production de richesse et la création d’emplois progresse, de nouveaux modes de financement sont à inventer…

Alors que l’engagement est fortement encouragé par le gouvernement, le premier rapport du Haut Conseil à la Vie Associative sur le paysage associatif des années 2012-2014, remis lundi 1er juin à Patrick Kanner par Joëlle Bottalico, vice-présidente du HCVA, est l’occasion de dresser le portrait du monde associatif d’aujourd’hui.

Cet ouvrage, « formidable photographie de la vie associative », selon les termes du ministre, aborde en quelques 150 pages ce qui a principalement marqué la vie associative entre 2012 et 2014 et a retenu comme thème général « l’engagement des associations, l’engagement dans les associations. » Le bilan aborde ainsi les questions relatives aux bénévoles et aux volontaires mais aussi aux associations comme acteurs dans la société.

« L’engagement associatif se porte bien, a reconnu Patrick Kanner. Des millions de bénévoles en France, dont de nombreux jeunes, n’hésitent pas à donner de leur temps et de leur vie pour le bien-être collectif. Nos concitoyens veulent pouvoir dire « je » et « nous ». Et l’État doit encourager ce mouvement et être dans une logique de soutien et de coordination car il a toute sa place dans la reconquête de la République. » Le comité interministériel pour l’égalité et la citoyenneté du 6 mars dernier a ainsi acté dans ses mesures le rétablissement des crédits supplémentaires pour les associations et le déploiement d’actions d’éducation populaire dans les territoires prioritaires, notamment les quartiers de la politique de la ville, à hauteur de 250 millions d’euros ces deux prochaines années.

Le ministre a également annoncé lundi qu’une grande consultation publique sur le choc de simplification mené par le Gouvernement pour le secteur associatif serait lancée cette semaine.

 

source : http://www.associations.gouv.fr




Tous les articles “Associations”