Un programme national de service civique « Transition énergétique, climat et biodiversité » a été lancé par Ségolène Royal, ministre de l’Écologie et Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports mardi 24 février, en présence de jeunes engagés et des représentants des structures accueillantes. 15 000 missions dans le domaine de l’environnement sont prévues sur 2 ans dont 5 000 immédiatement.

Le service civique : une mobilisation de la jeunesse

Ce programme doit mobiliser les jeunes de 16 à 25 ans pour répondre à l’ampleur de nos défis sociaux et environnementaux. Il leur propose un cadre d’engagement dans lequel ils pourront murir, gagner en confiance en eux, en compétences. Concrètement, il s’agit :

  • d’un engagement volontaire de 6 à 12 mois pour l’accomplissement d’une mission d’intérêt général ;
  • pouvant être effectué auprès d’organismes à but non lucratif ou de personnes morales de droit public ;
  • donnant lieu au versement d’une indemnité prise en charge par l’Etat de 467,34 €, et d’un soutien complémentaire, en nature ou argent, pris en charge par l’organisme d’accueil de 106,31 € ;
  • et ouvrant droit à une protection sociale complète.

En 2015, 70 000 jeunes seront accueillis en service civique, soit un doublement des effectifs par rapport à l’année 2014. En 2016, ce sont 150 000 voire 170 000 jeunes qui pourraient effectuer un service civique.

En savoir plus : 

 

http://www.developpement-durable.gouv.fr




Tous les articles “Associations”